Citation littérarie expliquée: «Que sont mes amis devenus Que j’avais de si près tenus, Et tant aimés ?» - Livres PDF de FrenchPDF Télécharger livres pdf
Navigation

Citation littérarie expliquée: «Que sont mes amis devenus Que j’avais de si près tenus, Et tant aimés ?»

«Que sont mes amis devenus Que j’avais de si près tenus, Et tant aimés ?» Rutebeuf, Poèmes de l’infortune, XIIIe siècle

Explication:

Rutebeuf est souvent considéré comme le plus grand trouvère du XIIIe siècle. Il a livré une œuvre poétique, romanesque et théâtrale. Dans les Poèmes de l’infortune, il peint son malheur et déplore sa pauvreté. 
Constatant sa solitude, il s’interroge sur ses amis, si présents dans la prospérité et qui l’ont abandonné : « Que sont mes amis devenus/ Que j’avais de si près tenus,/Et tant aimés ? » La célèbre interrogation ne se rattache donc pas, comme on le croit parfois, à la tradition de la « vanité », dans laquelle on déplore la brièveté de la vie humaine en évoquant ceux que la mort a emportés. Ce qu’elle exprime, c’est la fragilité des relations humaines. Le poète comparera même ses amis à des fétus, dispersés au premier souffl e : « Ce sont amis que vent emporte/ Et il ventait devant ma porte : les emporta. » La métaphore du vent qui anéantit les œuvres humaines et l’expression du malheur personnel sont des topiques de la poésie médiévale. L’expression par Rutebeuf de sa tendresse pour ses amis et le constat de leur trahison restent néanmoins touchants pour le lecteur contemporain. 
Léo Ferré a repris ces vers, ainsi que d’autres des Poèmes de l’infortune, pour composer sa « Complainte du pauvre Rutebeuf ». La chanson n’empêche cependant pas qu’ils soient souvent interprétés comme une apologie de l’amitié.

« Avec la femme, le mensonge devient bientôt vérité et la vérité mensonge. »

Share

Poste un commentaire: