Cuer desirrous apaie - Chanson de Blondel de Nesle - Livres PDF de FrenchPDF Télécharger livres pdf
Navigation

Cuer desirrous apaie - Chanson de Blondel de Nesle

Cuer desirrous apaie - Chanson de Blondel de Nesle

Cuer desirrous apaie
Douçours et confors,
Et jou d’amours veraie
Sui en baisant mors.
S’encor ne m’est autres dounez,
Mar fui onques de li privez
A morir sui livrez
Se trop le me delaie.


Privez baisiers est plaie
D’amours dedenz cors;
Mout m’angoisse et esmaie,
Si ne pert dehors.
Ha, las! pour quoi m’en sui vantez,
Quant ne m’en puet venir santez
Se ce dont sui navrez
Ma bouche ne rassaie?


Amours, vous me feïstes
Mon fin cuer trichier,
Qui tel savour meïstes
En son douz baisier.
A morir li avez apris
Se pluz n’i prent qu’il i a pris,
Dont m’est il bien avis
Qu’en baisant me trahistes.


Certes, mout m’atraisistes
Juene a cel mestier,
N’ainc nului n’i vousistes
Fors moi engignier.
Je suis hi plus loiauz amis
Cui onques fust nus biens pramis.
Hé las! tant ai je pis!
Amours, mar me nourristes.


Se je Dieu tant amaisse
Com je fais celi
Qui si me painne et lasse,
J’eüsse merci;
Qu’ainc amis de meilleur voloir
Ne la servi pour joie avoir
Com je fais tout pour voir
Sanz mente et sanz grasse.


Se de faus cuer proiaisse
Dont je ne la pri,
Espoir je recouvraisse,
Maiz n’est mie einsi;
Neja Dieus ne me doint voloir
De hi deçoivre sanz doloir.
Ce me tient en espoir:
Qu’Amours blece et respasse.
Share

Poste un commentaire: